Les règles de l'art

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

De la plantation dépend la reprise et le bon développement de l'arbre.

Les graines de la réussite

  • Anticipation : La méthode VECUS est une bonne base de réflexion pour choisir l'arbre qui conviendra le mieux à l'espace retenu.

Les pépinièristes doivent également être en mesure de vous renseigner sur les espèces adaptées à votre lieu de plantation, tenant compte du volume dont vous disposez, de la nature du sol, de la hauteur à terme, ...

Attention : votre arbre a besoin de place pour se développer dans les meilleures conditions, ne le plantez pas trop près de la façade de votre maison ! Pour une place suffisante, considérez une distance équivalent à : rayon du houppier de l’arbre adulte + 2m.

  • Bon moment : Pour optimiser la reprise de votre arbre, plantez de novembre à février, hors période de gel. Il aura ainsi le temps de faire son système racinaire avant la montée en sève (mars) et vous limiterez les arrosages durant l'été.

Attention : une fois, les premières feuilles sorties, reportez la plantation ; votre arbre n'aura pas assez d'énergie pour s'enraciner et développer son houppier, il risque de s'épuiser.

  • Plantation : Pour permettre aux racines de se développer correctement, creusez une fosse au moins 1,5 fois plus grande que la motte de l'arbre, évitez de trop manipuler votre arbre, et plantez-le bien droit en faisant attention à ne pas enterrer le collet.
  • Plombage et arrosage : Une fois planté, arrosez copieusement votre arbre. Cette opération consiste à faciliter le contact entre le substrat et les racines en chassant les bulles d'air.

Durant la première année, pensez à l’arroser régulièrement, notamment en cas de fortes chaleurs.

Conseil : pour optimiser l'arrosage (diminution des fréquences et diminution de l'évaporation), paillez votre arbre à son pied.