L'arbre en milieu urbain

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

Les arbres plantés en ville subissent de nombreuses contraintes, ayant des conséquences sur leur développement. Il est important d'en avoir conscience pour éventuellement pallier les manques.

Les conséquences du milieu urbain

Le milieu urbain se caractérise par une densité urbaine, fortement minérale, une hauteur de bâtiments parfois élevée, un réseau de tuyaux souterrains, ...

En plus des agressions physiques qu'il peut subir (coups de pare-choc, morsures de chien, ...), le microclimat urbain créée ainsi une ambiance plus chaude, plus sèche, moins venteuse offrant des conditions de développement difficiles pour l'arbre.

Tous ces facteurs sont contraignants pour l'arbre, qui va ainsi subir :

  • une évapotranspiration intense, par la chaleur urbaine qu'il dégage
  • des blessures et troubles physiologiques des arbres, d’échaudures
  • un taux hygrométrique faible
  • une réduction de la photosynthèse
  • un isolement de l’arbre, séparé de son écosystème naturel

On estime qu'un arbre en ville vit entre 40 et 50 ans alors que le même arbre en milieu non urbain peut vivre plus de 100 ans.

Quelques éléments de comparaison…

Arbre en milieu urbain

Arbre en milieu (semi-)naturel

Compétition pour l’espace souterrain (taille de fosse, réseaux souterrains, ...)

Compétition pour l’espace aérien (hauteur des bâtiments)

Compétition naturelle (entre arbres) pour l'espace aérien

Ombrage dense des bâtiments Faible ombrage, feutré et naturel
Gestion traumatisante (taille de formation, réduction du houppier) Développement libre (pas d'intervention sur l'arbre)
Dommages liés à la cohabitation avec les voitures et les riverains (chocs de voiture, morsures de chien, ...) Pas / peu d'attaques physiques
Radiations artificielles (renvoi des rayons réfléchis par les surfaces minérales) Pas de radiations

Particules de pollution qui se fixent aux feuilles

Feuilles moins chargées de particules facilitant leur fonction

Maladies et attaques de pathogènes

Moins d'attaques et de maladies grâce à la complexité de l’écosystème (protection et prédation)

Compaction du sol (piétinement, balayage, absence de couvert végétal en pied d'arbre, ...)

Sol intact

Appauvrissement du sol (évacuation des feuilles), absence de couvert végétal en pied d'arbre

Apport de matière organique grâce à la décomposition du couvert végétal tombé au sol

L.Dargent

Un exemple (flagrant) des contraintes subies par un arbre en milieu urbain (Grenoble)